Infos réseau

  • 1
  • 2

L’Opération « séjours sur les Îles de loisirs » mise en place par le Conseil Régional d’Île-de-France et coordonnée par l’UNAT IDF a été reconduite pour la 5ème année consécutive. Cette aide au départ de proximité a été un franc succès en 2016.

 

Le fonctionnement de l’Opération régionale séjours sur les Îles de Loisirs

Les parties prenantes de l'Opération

logos IDL 2016 250pxL’Opération séjours sur les Iles de Loisirs franciliennes est un dispositif initié et financé par la Région Île-de-France depuis 2010 et dont l'UNAT Île-de-France assure la coordination chaque année depuis.

Les Îles de plein air et de loisirs (anciennement appelées Bases de Loisirs) souhaitant s'associer à l'opération proposent des séjours qui, en plus de l’hébergement en pension complète, inclus des activités de plein air variées à destination des familles et jeunes adultes franciliens en difficultés sociales et/ou économiques.

 

L'UNAT IDF regroupe l’offre afin de la proposer aux organismes aptes à rencontrer et à préparer les publics visés par cette opération. Elle assure l'interface entre les différentes parties prenantes et apporte conseils et expertise dans les différentes phases du projet.

 

Le principe de l'Opération

Proposer une offre de séjour de 2 à 5 jours sur l’une des îles des loisirs d’Ile de France participantes à l’opération, au profit des Franciliens à revenus modestes (familles et jeunes adultes) sur des périodes de vacances scolaires, principalement juillet et août, par l’intermédiaire d’organismes relais en contact avec ces publics (associations, centres sociaux, maisons de quartiers en priorité).

 

Bilan de l’Opération 2016

Une diversification de l’offre de séjours pour les franciliens

 

Chaque année, l’UNAT IDF constitue l’offre de séjours en relation avec les Îles de loisirs participantes à l’Opération.

2016 a été caractérisée par l’arrivée d’un nouvel exécutif au sein du Conseil Régional d’Île-de-France, qui a souhaité mener une réflexion sur les projets vacances existants au sein de leurs services, aboutissant aux directives d’un renforcement du dispositif « séjours sur les Îles de loisirs », avec l’intention d’augmenter l’offre mais aussi de la diversifier.

Roulotte Ile de loisirs Bois le roi 250px

Prenant en compte ces paramètres, l’UNAT IDF a donc constitué une offre de séjours sur les Îles de loisirs composée de :

70 % de séjours supplémentaires sur l’été

Une offre de séjour du weekend (2 jours) au « long » séjour (5 jours)

Deux vagues de départ ; l’une sur les grandes vacances estivales et la seconde durant les vacances de la Toussaint.

 

 

Plus de séjours pour plus de bénéficiaires

chiffres clés Opération IDL 2016

7 Îles de loisirs réparties sur les départements de la Seine et Marne, des Yvelines et du Val d’Oise ont accueilli les familles et groupes de jeunes adultes durant l’Opération, proposant des hébergements et activités adaptées.

 

Ce dispositif a permis à 902 bénéficiaires franciliens de partir durant les vacances d’été ou durant celles de la Toussaint, soit 227 séjours réalisés sur l’ensemble de l’année 2016.

Au total, l’opération 2016 représente 2 608 journées vacances réalisées sur les Îles de Loisirs de la Région Île-de-France.

 

 

Les séjours sur les Îles de loisirs, des expériences bénéfiques

Les îles de loisirs vues par les bénéficiaires

La qualité d’accueil des Îles de loisirs fait l’unanimité auprès des bénéficiaires. La disponibilité des équipes ainsi que leur sympathie sont des facteurs favorisant le bon déroulement des séjours, permettant aux familles et jeunes adultes de se sentir accompagnés, même durant leurs séjours.

Les nombreuses activités proposées sont appréciées par les bénéficiaires, mettant en avant l’aspect « découverte » de nouvelles pratiques.

 

activité kayak ile de loisirs Cergy Pontoise

 “ J’ai passé un excellent séjour, je ne m’attendais pas à avoir autant d’activités. Nous avons fait du catamaran, du VTT, du tir à l’arc, du paddle, du pédalo… Je pensais qu’une base de loisir, c’était juste une piscine et du pédalo, mais je me suis trompée. Je ne savais non plus qu’il y avait des possibilités d’hébergement. Je ne demande qu’à repartir !!! ”

“ L’équipe est aimable et souriante. Beaucoup d’activités proposées et encadrées, permettant la rencontre avec d’autres familles ou d’apprendre à faire du VTT avec un animateur. ”

 

Les impacts observés par les partenaires sociaux sur les bénéficiaires

Une rupture du quotidien nécessaire aux effets dynamiques

“ Les familles ont de lourdes problématiques à gérer au quotidien (problèmes de santé, d’handicap, en recherche d’emploi). Toutes l’année, elles participent aux ateliers du centre, font des démarches pour trouver un travail. Le séjour a été une vraie parenthèse enchantée, où ils ont pu afficher de la fierté, de la joie, une meilleure confiance en eux. Les 2 familles ont eu des entretiens d’embauche en septembre, une a fait une formation d’aide à domicile et réalise des missions d’intérim de plus en plus régulièrement.”

 

Un renforcement des liens familiaux impactant la place de chacun dans la famille

“ Ces départs ont permis à ces familles de rompre l’isolement, sortir de leur cadre de vie et renforcer les liens familiaux .Elles ont pu partager de réels moments de plaisir en famille, loin de toutes ces problématiques qui peuvent interférer sur leur relation au quotidien”

 

Une meilleure autonomie sur les projets vacances

“ Certains bénéficiaires ont décidé d’essayer de faire des économies dans l’année afin de pouvoir partir une semaine en été. Les familles sont plus rassurées grâce à l’opération courts-séjours et weekends. Cette opération leur a permis de prendre confiance en elle. Cette année elles seront prêtes pour construire un projet afin de partir plus longtemps en autonomie."

 

En savoir plus sur les impacts des projets vacances sur les familles